Liberté et société Quel avenir

espace d'échange sur la société et la politique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chomage --- retraite --- economie

Aller en bas 
AuteurMessage
Lancelot

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Brocéliande
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Chomage --- retraite --- economie   Lun 14 Mai - 18:53

En ce moment, on parle beaucoup de chomage, de retraites (régimes spéciaux) et d'économie (créer de la richesse)

Quelques pistes :

Si la courbe démographique fait baisser atificiellement le nombre des chomeurs, sans créer d'emplois, ne pensez vous pas qu'il serait temps d'indexer cet indice afin de présenter au public des chiffres plus conformes à la réalité ?

On parle également du régime des retraites, et notamment des régimes spéciaux qu'il faudrait réformer d'urgence.
Ne pensez vous pas que lorsque vous prenez un emploi de fonctionnaire, le contrat que vous signez avec l'état qui vous garantit suivant votre statut un départ en retraite, celui ci doit être respecté ?
Pourquoi ne pas changer les contrats pour les mettre en adèquation avec la nouvelle donne ? cela aurait quand même plus d'allure que de dénoncer les termes du dit contrat pour finalement ... renier sa parole !

On parle aussi beaucoup de l'allongement du temps de travail et de la création de richesse pour relancer l'économie .. ?

N'y aurait il pas la possibilité d'indexer l'age du départ en fonction de la courbe démographique (pas à 100%, mais un peu quand même ... Very Happy ) et d'inclure cette clause dans tous les contrats de travail de droit commun ?

Puisque l'on parle de créer des richesses et d'allonger la durée du temps de travail, ne pensez vous pas qu'un senior, en retraite, ne pourrait pas bénéficier d'un statut spécial qui lui permettrait d'exercer une profession libérale ou de monter une entreprise sans aucune charge sociale pour lui et avec pour seule condition que les revenus de son activité soient soumis a l'impot sur le revenu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sjperrin

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 46
Localisation : Neuilly sur Seine
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Lun 14 Mai - 19:06

Intéressant ce sujet : faut-il introduire en France la "retraite à la carte" ?
Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Brocéliande
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Lun 14 Mai - 19:45

Retraite à la carte ... pas forcément, mais disons le droit une fois sa retraite acquise de vivre avec ou de continuer a travailler en tant que libéral, créateur (65 ans , c'est jeune et plein d'expérience ...) voire même salarié a temps choisi, sans pour autant voir sa pension diminuée et ses charges augmenter.

cela devrait permettre a chacun de trouver une activité a sa main, souvent liée a un savoir faire indéniable et finalement créatrice de richesses pour l'ensemble de la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sjperrin

avatar

Nombre de messages : 12
Age : 46
Localisation : Neuilly sur Seine
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Lun 14 Mai - 20:31

sjperrin a écrit:
Intéressant ce sujet : faut-il introduire en France la "retraite à la carte" ?
Basketball
Autrement dit : ne peut-on pas permettre à quelqu'un de prendre sa retraite à 55 ans s'il est prématurement usé et à contrario, permettre à un septuagenaire en pleine forme de continuer à travailler, au moins à temps partiel ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Brocéliande
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Lun 14 Mai - 20:52

Si il est "usé" bien sur, et a taux plein, à condition que sa profession soit reconnue comme telle, ou que la société civile (le corps médical) le déclare comme tel, et faire profiter celui qui veut travailler plus longtemps (j'ai bien dit : qui veut) d'une déficalisation en terme de charges sociales, puisque par définition il sera rentré dans la phase de non cotisation, c'est à dire celle de l'ouverture des droits.

Cela devrait mettre du beurre dans les épinards et se retrouvera de toute façon réinjecté dans l'économie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enitria



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: pourquoi un système réellement différent ?   Mar 15 Mai - 19:10

avoir une seule caisse pour le revenu socialisé et qui fonctionne de la naissance à la mort ( remplaçant CAF+RMI+assurance chôamge et retraite)
Cette somme serait totalement cumulable avec toute forme d'activité rémunérée et indépendante de l'âge.
On pourrait donc travailler quand bon nous semble pour gagner plus que le revenu minimum universel. On ne s'arrêtera de façon 'obligatoire' que lorsqu'on ne pourra plus travailler.
Si on veut capitaliser ou cotiser à une caisse mutuelle pour tel ou tel risques, libre à chacun.
Seuls les frais médicaux resterons dans un cadre d'assurance obligatoire pour une raison de santé publique (à restructurer quoi qu'il en soit pour qu'il soit plus efficace).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artid

avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Près de la mer à l'Ouest
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Mar 15 Mai - 19:15

enitria a écrit:
avoir une seule caisse pour le revenu socialisé et qui fonctionne de la naissance à la mort ( remplaçant CAF+RMI+assurance chôamge et retraite)
Cette somme serait totalement cumulable avec toute forme d'activité rémunérée et indépendante de l'âge.
On pourrait donc travailler quand bon nous semble pour gagner plus que le revenu minimum universel. On ne s'arrêtera de façon 'obligatoire' que lorsqu'on ne pourra plus travailler.
Si on veut capitaliser ou cotiser à une caisse mutuelle pour tel ou tel risques, libre à chacun.
Seuls les frais médicaux resterons dans un cadre d'assurance obligatoire pour une raison de santé publique (à restructurer quoi qu'il en soit pour qu'il soit plus efficace).

Oui, absolument, je suis pour, entièrement pour Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enitria



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: un milliardaire allemand est pour le revenu minimum universe   Lun 28 Mai - 10:10

Artid a écrit:
enitria a écrit:
avoir une seule caisse pour le revenu socialisé et qui fonctionne de la naissance à la mort ( remplaçant CAF+RMI+assurance chôamge et retraite)
Cette somme serait totalement cumulable avec toute forme d'activité rémunérée et indépendante de l'âge.
On pourrait donc travailler quand bon nous semble pour gagner plus que le revenu minimum universel. On ne s'arrêtera de façon 'obligatoire' que lorsqu'on ne pourra plus travailler.
Si on veut capitaliser ou cotiser à une caisse mutuelle pour tel ou tel risques, libre à chacun.
Seuls les frais médicaux resterons dans un cadre d'assurance obligatoire pour une raison de santé publique (à restructurer quoi qu'il en soit pour qu'il soit plus efficace).

Oui, absolument, je suis pour, entièrement pour Cool

Intéressant cete 'news' (vu dans metropolis sur ARTE): pour lui un revenu minimum entre 750 et 850 euros pour l'Allemagne serait un bienfait humaniste ET permettra au capitalisme de continuer à fonctionner à l'avenir.
Je suis TOTALEMENT d'accord avec ce monsieur, car, on le voit bien le capitalisme tourne en boucle. En tant que système par essence amoral, cherchant uniquement le profit, il finira par n'avoir plus de clients, car l'emploi reculera inexorablement (même en Chine le coût de la main d'oeuvre commence à dépasser celui d'investir dans des machines, des robots et de l'informatique).
POur que le marché fonctionne, que la consommation perudre, il faudra bien allouer des revenus à ceux qui ne travailleront plus, pour qu'ils puissent consommer les biens et services produit par de moins en moins d'humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artid

avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Près de la mer à l'Ouest
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Lun 28 Mai - 18:24

enitria a écrit:

...POur que le marché fonctionne, que la consommation perudre, il faudra bien allouer des revenus à ceux qui ne travailleront plus, pour qu'ils puissent consommer les biens et services produit par de moins en moins d'humains.

Nous y sommes déjà du reste. Sauf que le système n'est pas équitable dans la mesure où des jeunes démunis doivent rémunérer des vieux déjà bien munis et cela en un espace temps ultra réduit : Avant 25 ans c'est trop tôt et après 40 ans ça commence à devenir trop tard = 15 ans durant lesquels il faut produire un maximum pour allouer des revenus à tous les autres, à condition d'être en bonne santé sur cette période.
En clair la durée de vie humaine en terme économique devient comparable à celle d'un produit jetable. Forcément, ça ne pourra pas durer très longtemps à ce rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Dim 3 Juin - 22:09

sjperrin a écrit:
sjperrin a écrit:
Intéressant ce sujet : faut-il introduire en France la "retraite à la carte" ?
Basketball
Autrement dit : ne peut-on pas permettre à quelqu'un de prendre sa retraite à 55 ans s'il est prématurement usé et à contrario, permettre à un septuagenaire en pleine forme de continuer à travailler, au moins à temps partiel ???
Qui jugerait de l'usure de quelqu'un? Par rapport à quoi?
Pourquoi employer l'adjectif "prématurément"? Un pompier de 56 ans qui a du mal à grimper une haute échelle et affronter les températures d'un feu de garrigue est-il "prématurément usé"? Par rapport à qui? A quoi? Qui en jugerait, et comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Brocéliande
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Mar 5 Juin - 21:12

cela reste à définir, mais la courbe de l'espérance de vie en fonction du métier peut nous aider, non ?

il est évident que les métiers "pénibles" si ils ne sont pas compensés lors de la carrière par des traitements et salaires plus en rapport doivent faire l'objet de conditions de départ en retraite a taux plein, anticipés par rapport au reste de la population ... non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artid

avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Près de la mer à l'Ouest
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Mer 6 Juin - 18:50

Lancelot a écrit:
cela reste à définir, mais la courbe de l'espérance de vie en fonction du métier peut nous aider, non ?

il est évident que les métiers "pénibles" si ils ne sont pas compensés lors de la carrière par des traitements et salaires plus en rapport doivent faire l'objet de conditions de départ en retraite a taux plein, anticipés par rapport au reste de la population ... non ?
A mon sens, l'équation travail/retraite passe avant tout par une prise en compte du besoin en salaires qu'ont les gens en activité.
Je pense que si les gens pendant leur période d'activité, avant de penser à la retraite, gagnaient meiux leur vie, nous ne serions pas obligés de compenser autant par des discussions interminables sur le temps de travail et l'âge du départ en retraite.
On voit bien que de vouloir généraliser par une loi et ensuite des conditions spéciales selon les cas, ne fonctionne pas. Cela ne satisfait personne.
Cf ce sondage
mercredi 6 juin 2007, 12h25
Les salaires en tête des préoccupations des salariés français

PARIS (AFP) - Le salaire arrive en tête des préoccupations professionnelles de plus de la moitié des salariés français, qui ne sont aussi que 33% à se dire "heureux dans leur travail" (-7 points en 2 ans), selon le baromètre annuel Ipsos pour le groupe Accor publié mercredi.

La rémunération constitue ainsi la première préoccupation de 52% des salariés français interrogés, soit 13 points de plus qu'en 2003, devant l'emploi et le temps consacré au travail, révèle ce sondage.

Toutefois, l'emploi, placé en tête par 29% des personnes interrogées, reste au premier rang des préoccupations des ouvriers et des plus jeunes. Le temps de travail, passé à la troisième position (18%), est encore un vrai sujet chez les cadres supérieurs (38%).

En parallèle, à peine un tiers des salariés se déclarent satisfaits de leur rémunération fixe et 30% de leurs avantages sociaux.

Par ailleurs, selon les conclusions du sondage, un "nouveau type de relation à l'entreprise émerge": près de deux-tiers des salariés estiment que leur entreprise ne prête pas suffisamment d'attention aux difficultés pratiques de leur vie en dehors du travail (63%), à la qualité de vie et au bien-être au travail (65%) ou au développement des compétences (61%).

Le baromètre révèle "un niveau de frustration élevé du salarié" et une motivation "en perte de vitesse".

57% des salariés interrogés estiment que "leur implication dans le travail n'est pas reconnue" et ils sont seulement 33% à se dire "heureux dans leur travail" (40% en 2005). Le degré de satisfaction à l'égard de l'ambiance ou des conditions de travail baisse lui aussi avec plus de 30% de salariés insatisfaits.

Enfin, un peu plus du tiers (36%) des salariés français se déclarent à la fois impliqués dans leur travail et motivés vis-à-vis de leur entreprise, alors que 17% d'entre eux sont "en voie de distanciation" par rapport à elle et 15% en "voie de démotivation".

Ce sondage a été réalisé entre le 15 décembre 2006 et le 8 janvier 2007 auprès d'un échantillon représentatif de 4.000 salariés français âgés de 18 ans et plus (hors artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs).


Et voilà, les gens ont besoin d'argent pour vivre, pas de salaires de misères qui usent et qui à terme ne rendent pas les retraités plus contents de leur sort, sans compter qu'ils pèsent de plus en plus lourd en terme de charge. Il faut donner de l'argent aux gens quand ils sont jeunes, pour qu'ils l'investissent et pour que ça circule. Une fois qu'on aura fait ça, je pense que le pb des retraites se résorbera naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   Mer 6 Juin - 21:52

Lancelot a écrit:


il est évident que les métiers "pénibles" si ils ne sont pas compensés lors de la carrière par des traitements et salaires plus en rapport doivent faire l'objet de conditions de départ en retraite a taux plein, anticipés par rapport au reste de la population ... non ?
D'un point de vue théorique, cela à l'air évident...dans les faits, beaucoup moins. Regardez les batailles et manifs que les pompiers ont dû faire pour se faire reconnaître comme "métier à risque", alors que cela paraît évident...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chomage --- retraite --- economie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chomage --- retraite --- economie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pension à taux plein et chomage: rapport du médiateur de la république favorable
» Durée de cotisation : combien de trimestres pour partir à la retraite ?
» CE QUE VOUS CACHE VOTRE CONTRAT GENDARME ADJOINT [RETRAITE A PAYER]
» Payer sa retraite
» Chiffres du chomage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberté et société Quel avenir :: Société :: vos sujets-
Sauter vers: