Liberté et société Quel avenir

espace d'échange sur la société et la politique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La vague bleue (1ère partie)

Aller en bas 

1er tour des Législatives?
Droite
0%
 0% [ 0 ]
Gauche
50%
 50% [ 2 ]
Blanc ou abstention
50%
 50% [ 2 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Obiwan

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 40
Localisation : là où c'était les corons...
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: La vague bleue (1ère partie)   Sam 9 Juin - 22:40

A priori, ce dimanche, c'est la première vague du raz de marée bleu...
Deux états d'esprit :

1) l'opposition à Nicolas Sarkozy et une représentation plus "équitable" des forces politiques (en touit cas, de l'UMP et du PS) à l'Assemblée Nationale ;

Ségolène Royal a affirmé vendredi qu'il y avait "beaucoup de choses, à repenser, à restructurer, à réinstaller" au PS pour créer "une opposition neuve", ajoutant qu'elle avait "bien l'intention d'y contribuer".

L'ex-candidate du PS à la présidentielle a plaidé sur France Inter pour "une opposition neuve qui repense sa façon d'exister et d'agir", "une opposition subtile" aussi. Ségolène Royal a ajouté que face "à chaque projet de droite, il faudra un contre projet pour préparer l'alternance future".


2) le vote de confiance au président pour lui apporter la majorité qu'il réclame et qui lui permettrait de mettre en oeuvre sa politique ;

"Vous avez choisi la rupture, vous avez choisi l'action", a lancé le Premier ministre aux électeurs de son fief sarthois de Sablé, en leur réclamant de "prolonger l'élan psychologique" du 6 mai en offrant au gouvernement une victoire aux législatives dimanche et le 17 juin.

Je ne tiens pas compte de l'abstention, puisque "nous" n'existons pas concrètement...

_________________
L'Amour pour Epée, l'Humour pour Bouclier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarathoustra

avatar

Nombre de messages : 64
Localisation : de par les brumes
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Dim 10 Juin - 9:32

Je vais voter à gauche sans illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obiwan

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 40
Localisation : là où c'était les corons...
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Dim 10 Juin - 18:22

La déferlante...on verra la semaine prochaine où s'arrêtera le raz de marée.

_________________
L'Amour pour Epée, l'Humour pour Bouclier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Brocéliande
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Dim 10 Juin - 19:35

Et l'abstention record sous la 5eme ??? comme quoi cet imbécile de jospin a vraiment fait n'importe quoi en acceptant l'inversion du calendrier !
Nous fonctionnons avec des institutions qui défendent le régime parlementaire ou le premier ministre détermine et conduit la politique alors que ce 1er ministre n'est plus qu'un godillot et le parlement une chambre d'enregistrement tandis que le président voit dans les faits ses pouvoirs renforcés !

Autant la légitimité, compte tenu de la participation, du président est indiscutable, autant celle du parlement ne l'est pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artid

avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Près de la mer à l'Ouest
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Lun 11 Juin - 18:14

Lancelot a écrit:
Et l'abstention record sous la 5eme ??? comme quoi cet imbécile de jospin a vraiment fait n'importe quoi en acceptant l'inversion du calendrier !
Nous fonctionnons avec des institutions qui défendent le régime parlementaire ou le premier ministre détermine et conduit la politique alors que ce 1er ministre n'est plus qu'un godillot et le parlement une chambre d'enregistrement tandis que le président voit dans les faits ses pouvoirs renforcés !

Autant la légitimité, compte tenu de la participation, du président est indiscutable, autant celle du parlement ne l'est pas du tout.

Ca c'est bien vrai !
Du reste, je n'ai finalement pas pu me résoudre à aller voter.
Je n'irai pas non plus au 2nd tour de ces législatives.
Et je suis complètement écoeurée par ce système que je trouve totalement contraire à la démocratie. Une démocratie bon sang, ça ne doit pas être limitée à une prétendue majorité présidentielle.
Comment ce système prend-il en compte les minorités ?
En les muselant par un taux d'abstention particulièrement élevé ?
Est ce ainsi que la majorité considère être victorieuse ?
Mais victorieuse de quoi ?
Victorieuse de râfler une forme de pouvoir. Mais tout dépend encore de la valeur que chacun accorde au pouvoir. Car si le pouvoir de faire taire les minorités est une victoire, n'oublions pas que c'est aussi de la censure. Dans ce cas, nous devons tout de même nous demander s'il est bien légitime de subir cette censure et à terme où cela risque de nous conduire ?
De toute façon, il y a trop de circonscriptions. A mon sens, une région = une circonscription, ce serait bien assez. Ensuite qu'on prenne en compte l'abstention, même si cela doit conduire à une réorganisation des votes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lancelot

avatar

Nombre de messages : 65
Localisation : Brocéliande
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Lun 11 Juin - 20:42

Oui ... l'abstention est très révélatrice de l'adhésion au projet sarkosien, c'est déjà un message du type : débrouillez vous, votre projet ne nous intéresse pas !
Sarko ne déplace plus les foules et même si la vague bleue est la, son amplitude face au nombre de votants est ridicule et devrait faire réfléchir les politiques ...
Bayrou à 7.6 aura 1 siège ... les ronds de cuir de l'udf nouveau centre (3.4 %)en auront plus de 20, voila bien l'expression de la récompense et de la politique politicienne, c'est d'ailleurs pas mieux pour le PS et le PC.

Il faut redonner au peuple un scrutin proportionnel national(plus de circonscriptions, y'a assez d'élus locaux comme cela) et un nombre de députés en fonction de leur nombre de voix, avec un écrétage (barre des 5%) et donc par la même une prime au vainqueur qui récupérera proportionellement à son score le nombre de sièges inhérents aux recalés, le reste se partageant entre les formations arrivées derrière, au prorata de leur score.

Rendez vous compte de l'abrutissement de ce scrutin majoritaire, les salles dédiés aux groupes parlementaires ne sont plus assez grandes à l'assemblée pour accueullir le groupe ump ! il va donc falloir faire des travaux !

Il n'y a pas à dire, le peuple peut se considérer totalement floué par ces élections, l'assemblée chargée de le représenter ne représente plus que le président !

Ou va t'on ?

Et encore, je passe sous silence le découpage (bidouillage pasqua) qui selon le conseil constitutionnel, pourtant bien à droite ! , est une aberration car anti démocratique, certaines zones de droite (traditionellement )bénéficient en effet d'un rapport siège/inscrits, très favorable !

En ce qui me concerne, je me suis abstenu dimanche et je remettrais ça dimanche prochain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Mer 13 Juin - 22:36

Le problème étant que les gens de droite, EUX, votent; direct et sans fioritures! Ce premier tour a révélé (sans surprise) un fort taux d'abstention chez l'électorat de gauche, fort volatile.
Et plus les électeurs du centre, de la gauche, de sensibilité différente tergiversent, hésitent, s'abstiennent, débattent, plus ce système déjà inégalitaire penche en faveur de la droite UMPesque.
Moins ces gens votent, plus ils offrent un pont d'or à Sarkozy et sont entourage (Juppé, la "rupture"!).
Et cela fait des années que ça dure.
Ca râle, ça râle, et puis ça s'abstient. Vachement utile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obiwan

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 40
Localisation : là où c'était les corons...
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Jeu 14 Juin - 7:45

Finalement, j'ai voté Modem...mais je n'irai pas au second tour : UMPS, je m'en fiche...elle est belle la Gauche française... Embarassed Laughing Embarassed

_________________
L'Amour pour Epée, l'Humour pour Bouclier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artid

avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Près de la mer à l'Ouest
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Jeu 14 Juin - 17:16

Cendres a écrit:
Le problème étant que les gens de droite, EUX, votent; direct et sans fioritures! Ce premier tour a révélé (sans surprise) un fort taux d'abstention chez l'électorat de gauche, fort volatile.
Et plus les électeurs du centre, de la gauche, de sensibilité différente tergiversent, hésitent, s'abstiennent, débattent, plus ce système déjà inégalitaire penche en faveur de la droite UMPesque.
Moins ces gens votent, plus ils offrent un pont d'or à Sarkozy et sont entourage (Juppé, la "rupture"!).
Et cela fait des années que ça dure.
Ca râle, ça râle, et puis ça s'abstient. Vachement utile...
Alors, voter à gauche direct sans fioriture, serait la solution selon vous ?
Pendant longtemps la majorité était à gauche et ce n'était pas mieux. Je vous rappelle que les années Mitterand n'étaient pas spécialement très glorieuses pour en arriver là où nous sommes (et c'était il n'y a pas si longtemps que ça!).
L'abstention est la seule manière de dire que l'on n'est pas d'accord pour voter comme des cons à élire des gens de droite comme de gauche, qui ne travaillent pas pour nous, mais seulement pour eux.
Maintenant, libre à chacun de croire que voter sert encore à quelque chose, mais cela n'est plus qu'une douce illusion pour se donner bonne conscience.
Quant à ceux qui s’abstiennent (dont je fais partie), de toute manière on se démerde des systèmes à la con que nous pondent sans arrêt les politiques. Le truc, c’est qu’on râle peut-être, mais au moins on garde notre conscience intacte de ne pas tremper dans cette soupe aigre-douce que vous avalez en faisant la grimace, en songeant avec nostalgie à tous les cadavres qui vous traînez derrière vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Sam 16 Juin - 16:32

Artid a écrit:

Alors, voter à gauche direct sans fioriture, serait la solution selon vous ?
C'eût été une solution pour éviter l'hégémonie UMPesque qui s'annonce, oui, hégémonie qui il me semble n'a jamais atteint de telles proportions sous la gauche.

Artid a écrit:

Pendant longtemps la majorité était à gauche et ce n'était pas mieux.
Déjà, c'était juste une majorité, pas une inondation. Il y avait un contre-pouvoir.

Artid a écrit:

L'abstention est la seule manière de dire que l'on n'est pas d'accord pour voter comme des cons à élire des gens de droite comme de gauche, qui ne travaillent pas pour nous, mais seulement pour eux.
Sauf qu'ils s'en tapent complètement, de l'abstention et des votes nuls ou blancs, jusqu'à présent. La seule chose qui les intéresse, ce sont les votes exprimés; ce sont les seules occasions où on peut voir un politique s'inquiéter.
Artid a écrit:


Maintenant, libre à chacun de croire que voter sert encore à quelque chose, mais cela n'est plus qu'une douce illusion pour se donner bonne conscience.

Et libre à chacun de croire le contraire...ça a servi à virer Le Pen en 2002, malgré tout.

Artid a écrit:

Quant à ceux qui s’abstiennent (dont je fais partie), de toute manière on se démerde des systèmes à la con que nous pondent sans arrêt les politiques. Le truc, c’est qu’on râle peut-être, mais au moins on garde notre conscience intacte de ne pas tremper dans cette soupe aigre-douce que vous avalez en faisant la grimace, en songeant avec nostalgie à tous les cadavres qui vous traînez derrière vous.
Au départ, mon message ne s'adressait pas à vous en particulier, mais aux électeurs de gauche qui ne vont pas voter et qui râlent ensuite que la droite rafle tout. Parce que cela se passe toujours comme ça. Bon visiblement vous avez cru que cela s'adressait à tous les abstentionnistes.
Maintenant que l'on en est là, en vous abstenant, vous ne faites que laisser faire la future majorité, quelle qu'elle soit. Une sorte de carte blanche. Et ce d'autant plus que votre abstention "par ras-le-bol" se mêle à celles "par ignorance ou indifférence". Si cela vous donne l'impression de "ne pas tremper dans cette soupe aigre-douce", tant mieux pour vous.
Je me demande de quelle côté elles sont, les "douces illusions"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artid

avatar

Nombre de messages : 116
Localisation : Près de la mer à l'Ouest
Date d'inscription : 13/05/2007

MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   Sam 16 Juin - 17:47

Cendres a écrit:

Déjà, c'était juste une majorité, pas une inondation. Il y avait un contre-pouvoir.
Ah oui, sous Mitterand, vous croyez qu'il y avait un contre-pouvoir ?
Pas en 1981, où la vague était rouge. Plus tard, ce fut la cohabitation, certes, et ce fut l'illusion d'un contre-pouvoir qui en réalité ne faisait que bloquer le pays.

Cendres a écrit:

Au départ, mon message ne s'adressait pas à vous en particulier, mais aux électeurs de gauche qui ne vont pas voter et qui râlent ensuite que la droite rafle tout. Parce que cela se passe toujours comme ça. Bon visiblement vous avez cru que cela s'adressait à tous les abstentionnistes.
Maintenant que l'on en est là, en vous abstenant, vous ne faites que laisser faire la future majorité, quelle qu'elle soit. Une sorte de carte blanche. Et ce d'autant plus que votre abstention "par ras-le-bol" se mêle à celles "par ignorance ou indifférence". Si cela vous donne l'impression de "ne pas tremper dans cette soupe aigre-douce", tant mieux pour vous.
Je me demande de quelle côté elles sont, les "douces illusions"...
Il peut en effet y avoir plusieurs raisons à l'abstention. Mais tant que l'on ne prend pas en compte le vote blanc, on ne peut pas savoir réellement ce que les abstentionnistes ont en tête en s'abstenant. Je m'insurge contre cela. Quand on s'insurge, on ne trempe pas dans la soupe en question, quitte à rester à la diète. Plutôt crever que devenir cannibale s'il y a d'autres alternatives. A ce régime, la sensation de faim est tellement pesante, qu'elle ne laisse aucune place pour aucune illusion. La carte jouée de l'abstention est incolore, elle dessine seulement les contours de l'intégrité qu'il faudrait souligner dés que la folie des hommes commence à s'emballer. C'est un peu comme le prisonnier politique qui n'a plus que ses ongles pour griffonner sur le mur. Et vous, vous lui diriez, mon vieux, il fallait y penser avant et choisir un camp qui vous protège...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vague bleue (1ère partie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vague bleue (1ère partie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'achat du "Billet" (1ère partie)
» Rentabilisez l'Internet illimité sur votre mobile ! 1ère partie : chatter en toute tranquillité.
» QUI EST MAMAN SIFA ET MARCELINE LA VERITE SUR LA MORT DE MZE QUI L'A TUE .....1ère PARTIE.avi
» [1ère partie] « Opération Barkhane : au cœur de la coopération » (Jdef)
» chrono 1ère partie: -20 kg en 7 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberté et société Quel avenir :: Politique et actualités :: Vos sujets-
Sauter vers: